Anonim

Ofcom propose d'ouvrir le spectre radioélectrique utilisé par Vodafone et O2 aux nouveaux opérateurs de téléphonie mobile dans le cadre d'une refonte majeure du marché britannique de la téléphonie mobile.
Ofcom a entamé un examen majeur de la manière dont le spectre radioélectrique est utilisé pour tous les services mobiles. La fourniture de services haut débit mobiles et l'amélioration de la couverture dans les bâtiments constitueront les priorités.
Ofcom ne propose rien de moins qu'une libéralisation à grande échelle du spectre radioélectrique actuellement utilisé par Vodafone, O2, T-Mobile et Orange pour leurs réseaux mobiles 2G.

D'un côté, Ofcom ne fait qu'aligner le Royaume-Uni sur une décision de la Commission européenne selon laquelle le spectre 2G devrait être libéré pour une gamme d'utilisations beaucoup plus large, y compris les services large bande mobile à haut débit utilisant la 3G.

Mais le régulateur britannique a vu l’opportunité d’élargir la concurrence dans les services 3G. Deux bandes différentes sont actuellement utilisées pour la 2G: 900 MHz est utilisée par Vodafone et O2 uniquement; 1800 MHz est utilisé par les quatre opérateurs 2G. L'Ofcom étudie comment ces bandes de fréquences pourraient être utilisées pour accroître le niveau de concurrence sur le marché des technologies 3G et autres.

n

«La bande des 900 MHz sera probablement si importante que nous devrions faire en sorte que davantage d'opérateurs aient accès à ce spectre à l'avenir. Un accès plus large est nécessaire pour garantir que la concurrence et l'innovation continuent de prospérer dans le secteur britannique des services mobiles ", a déclaré l'Ofcom.

L'organisme de réglementation propose que certaines fréquences actuellement utilisées par Vodafone et O2 pour les services 2G soient libérées pour être utilisées par d'autres à l'avenir.

L'Ofcom estime que la libéralisation du spectre 2G aurait pour le Royaume-Uni un avantage de l'ordre de 6 milliards de livres sterling.
L'Ofcom propose également de supprimer dès que possible les restrictions spécifiques à l'utilisation de la bande des 1800 MHz propres à certaines technologies, et de rendre les licences négociables, en donnant aux titulaires actuels la possibilité de transférer les droits d'utilisation du spectre à une autre partie. Ces changements pourraient avoir lieu en 2008.

Des modifications similaires pourraient également être appliquées à la bande de spectre actuellement utilisée pour les services 3G, à 2100 MHz. Les licences pour ce groupe sont actuellement détenues par Vodafone, O2, T-Mobile, Orange et Hutchison 3G.