Anonim

Problèmes de pénurie de compétences Centre de design Cadence Richard Ball
Une grave pénurie d'ingénieurs expérimentés a frappé le centre de conception de Cadence à Livingston, en Écosse.
En conséquence, les effectifs prévus peuvent être réduits. Le centre, qui est à l’origine du projet Alba de Scottish Enterprises, n’atteint que la moitié de cette somme.
«Nous avons du mal à recruter les cadres expérimentés dont nous avons besoin dans les rangs de l’ingénierie pour développer l’activité», a déclaré Marc Cannon, vice-président et directeur général des opérations de Cadence à Livingston. "Mais il est juste de dire que nous allons développer l'entreprise aussi vite que possible."
Toutefois, cela pourrait ne pas être assez rapide pour que Cadence atteigne les 1 900 ingénieurs qu’elle s’engageait à employer d’ici 2004.
Le centre de design est sur le point d'emménager dans son nouveau bâtiment, qui peut accueillir 500 personnes. Alors que Cadence s’engage à remplir ce bâtiment, Cannon n’indiquera pas combien de concepteurs de puces supplémentaires la société envisage d’embaucher.
En fait, Cannon a refusé de commenter toute question liée aux niveaux de dotation en personnel actuels ou futurs.
«Nous sommes un grand centre de design, nous sommes donc une cible de choix», a-t-il déclaré. "Nous commençons à obtenir certains des attributs de la Silicon Valley."
Scottish Enterprise espérait initialement faire venir 4 000 ingénieurs au centre Alba. "Nous restons attachés à nos objectifs", a déclaré un porte-parole de Scottish Enterprise.

  • GEC est un autre groupe électronique confronté à un déficit de compétences. Dans le but de recruter davantage d'ingénieurs directement à l'université, GEC a mis en place un programme de mentorat pour ingénieurs diplômés, baptisé e-mentoring.
    «Nous luttons constamment pour trouver les bonnes personnes possédant les bonnes compétences», a déclaré le directeur général, Lord Simpson. "Si nous voulons réaligner l'ingénierie pour le nouveau millénaire, nous devons repenser la façon dont nous développons nos ingénieurs."