Anonim

Cela fait suite à des plaintes déposées auprès de la CE par Ericsson, Nokia, Texas Instruments, Broadcom, NEC et Panasonic en 2005. Ces plaintes allèguent que les termes et conditions de licence de Qualcomm ne sont pas équitables, raisonnables et non discriminatoires et, par conséquent, peuvent être contraires aux règles de concurrence communautaires .

Qualcomm détient d'importants droits de propriété intellectuelle sur les normes CDMA et WCDMA, qui font partie de la norme 3G en Europe.

«Nous sommes ravis que la Commission ait décidé de donner à cette affaire le statut de priorité afin de la régler rapidement», a déclaré Steve Altman, président de Qualcomm.

n

« Nous nous félicitons de la poursuite de notre dialogue avec la Commission afin de démontrer que les plaintes sont sans fondement et sont motivées par des considérations commerciales des plaignants retranchés qui tentent d'étouffer la concurrence que Qualcomm apporte au marché », a déclaré Altman.