Anonim

La prochaine publication du spectre britannique lors du passage de la télévision terrestre numérique à la télévision numérique terrestre (TNT) est l’un des plus importants dans le domaine des fréquences depuis que le spectre de la télévision terrestre a été attribué à la fin des années 50.

Le spectre libéré par la commutation numérique (DSO) se situe dans la bande de fréquences UHF de 470 à 862 MHz. C'est le point de mire, car ces fréquences sont suffisamment basses pour fournir une bonne couverture avec relativement peu d'émetteurs, tout en permettant des largeurs de bande suffisamment grandes pour fournir une capacité de services grand public, tels que les communications mobiles.

Trois types de spectre UHF sont envisagés:

  • spectre dégagé: spectre de 112 MHz qui sera disponible à la suite de DSO.
  • canaux 36 et 69: ils sont principalement utilisés pour les radars d’aéroport et les microphones sans fil et ont le potentiel d’être libérés, constituant un spectre de 16 MHz.
  • spectre entrelacé: «espace blanc» géographiquement existant entre les émetteurs de télévision pour éviter les interférences.

Qui est intéressé?

DSO offre aux radiodiffuseurs de réelles opportunités pour l’innovation sans fil, par exemple des services vidéo interactifs et des médias interactifs de haute qualité fournis aux dispositifs portables, davantage de chaînes TNT et la HDTV (télévision haute définition) sur Terre.

Naturellement, ces possibilités ont attiré l'attention, non seulement des radiodiffuseurs, mais également des fournisseurs de services Internet (FAI), des opérateurs de réseaux mobiles (opérateurs de téléphonie mobile) et des opérateurs télécoms, qui souhaitent tous s'assurer que leurs doigts sont fermement ancrés dans le spectre.

Les ORM sont attirés par l'attrait du déploiement de réseau à moindre coût pour les services existants - résultant des basses fréquences en jeu - et par la possibilité d'un nouveau spectre pour les services émergents tels que la télévision mobile et les cellules femto GSM / 3G à la maison.

Le plan initial de l'Ofcom était de mettre aux enchères toute la gamme de spectre nouvellement libéré. Cette étude s’appuie sur des recherches qui ont montré aux utilisateurs qu’un nombre accru de chaînes de la TNT était plus important que la HDTV, l’Internet mobile ou la télévision mobile.

Cependant, de nombreuses parties n'étaient pas satisfaites de l'approche purement axée sur le marché.

Les radiodiffuseurs de service public (PSB) et le groupe HDforAll ont été parmi les plus bruyants. Ils ont fait valoir que HD constituerait le nouveau standard de diffusion et devait donc être disponible sur la plate-forme TNT. Une enchère ne s'en rendrait pas compte, car les MNO, disposant d'un accès bien supérieur aux ressources financières, pourraient facilement surenchérir sur les PSB.

Les PSB et HDforAll ont demandé à l’Ofcom de réserver entre cinq et dix chaînes pour la HD sur la TNT. L’Ofcom doit décider à la fin de l’année s’il peut le faire ou si l’approche axée sur le marché conduira naturellement à une utilisation optimale de la fréquence.
Quel que soit le résultat, il est clair que DSO apportera des changements radicaux. Et, en plus de la bataille pour gagner de la fréquence, de nombreux problèmes techniques se posent.

Problèmes techniques

Quelle que soit la décision finale de l’Ofcom, l’incertitude sur le choix de la norme de télévision mobile a été réduite lorsque la Commission européenne a récemment soutenu les propositions visant à adopter la norme DVB-H en tant que norme commune en Europe.

Cependant, l'intégration de DVB-H avec 900 MHz GSM dans un combiné peut être problématique, car les transmissions GSM peuvent bloquer ou désensibiliser la réception DVB-H, sauf en cas de filtrage strict à l'avant du terminal. Le filtrage réussi est clairement facilité si le récepteur de télévision mobile fonctionne dans une bande bien éloignée du spectre utilisé par le GSM 900.

Des problèmes se posent également en ce qui concerne les émissions hors bande émises par les stations de base GSM perturbant le DVB-H.

Ces problèmes seront accentués si une partie du spectre UHF publié est utilisée pour prendre en charge le GSM ou le WiMAX.

Avec divers canaux réservés à l'astronomie, aux services d'urgence et aux événements spéciaux, par exemple, ainsi que le grand nombre de soumissionnaires potentiels pour le spectre publié par DSO, le spectre approprié disponible pour la DVB-H peut être limité.

Les propositions initiales de l'Ofcom indiquaient que le spectre libéré restait principalement réservé aux opérateurs de TNT, et que tout autre service souhaitant fonctionner sur sa fréquence devrait protéger la couverture et la réception de ces réseaux.

Néanmoins, les radiodiffuseurs ont demandé de nouvelles assurances en ce qui concerne les interférences et une étude commandée par l’Ofcom a montré que la télévision mobile aurait probablement un effet de perforation sur les signaux de radiodiffusion.

Pour réussir la mise en œuvre de la télévision mobile à grande échelle, les opérateurs de réseau mobile devront adapter la transmission unidirectionnelle des radiodiffuseurs à leur propre transmission bidirectionnelle en termes de gestion de système radio et de réseau.

Les récentes recommandations d'harmonisation formulées par le Comité européen de la communication réservent la gamme de fréquences entre 798 et 862 MHz pour les services mobiles, de manière à limiter les risques de brouillage des services existants dans la bande UHF.

TNT et HD

Bien que l'Ofcom ait accordé moins d'importance à la HD à la suite de ses recherches auprès des consommateurs, les téléviseurs HDTV continuent de bien se vendre dans les magasins.
Après la proposition initiale de l'Ofcom pour une approche axée sur le marché, la BBC a suggéré d'attribuer un spectre supplémentaire aux PSB pour la HD sur Freeview pendant la migration de MPEG2 vers MPEG4. Selon la BBC, opérer uniquement sur cette norme libérera un spectre considérable qui pourra ensuite être "rendu".

Mais la plupart des millions de téléviseurs haute définition vendus à ce jour ne sont compatibles qu'avec MPEG2.