Anonim

"Nous avons l'intention de voir le premier silicium quelque part vers la fin de 2008 ou le début de 2009, cela dépend un peu du financement", a déclaré le directeur général, Graham Townsend, à EW. "Nous prévoyons des ventes à partir de 2010."

Townsend a récemment rejoint Spiral au poste de directeur de la technologie au centre de développement de capteurs d’images à STMicroelectronics à Edimbourg, appelé Vision avant le rachat de ST. Il est maintenant un important fournisseur de capteurs pour les entreprises de téléphonie, dont Nokia.

Sous lui, Spiral commencera à accélérer son développement au cours des six prochains mois. "Nous recherchons de l'ordre de 5 à 6 millions de livres sterling au premier trimestre de l'année prochaine et nous nous en servirons pour prouver nos capacités technologiques", a-t-il déclaré. «D'ici fin 2008, nous prévoyons environ 35 employés, dont 25 à 28 ingénieurs, et d'ici la fin de 2009, plus de 60 employés.»

n

La technologie de Spiral est issue de l’Université d’Édimbourg et permet une exécution rapide du code DSP basé sur C. «Cela traduit C dans une liste Internet. Le matériel est un ensemble de "cellules d'instruction" qui correspondent aux primitives C ", a expliqué Townsend.

Initialement configuré en tant que fournisseur de propriété intellectuelle (IP), Spiral se concentre désormais sur les puces du processeur de signal d’image (ISP) placées entre le capteur d’image et le reste du téléphone, traitant les données de pixels et supprimant les défauts d’image. Ses concurrents sont des processeurs câblés, qui, admet Townsend, continueront de dominer les capteurs téléphoniques de 2Mpixels et moins.