Anonim

Des recherches menées à l'Université de Nice ont révélé des résultats peu flatteurs lors de la conférence SAME 2007 concernant un système multiprocesseur ARM11 à quatre cœurs. L’équipe utilisait un décodeur vidéo H.264 de Thales Communication conçu pour un fonctionnement multicœur, avec des performances allant de 16 images / s pour un processeur à deux coeurs à 29 images par seconde pour le système à quatre coeurs, mais les deux utilisaient la même consommation électrique élevée de 1, 4. W, les deux fonctionnant à 1, 45 V et à 400 MHz.

Un problème pour ARM

Le même système à quatre cœurs fonctionnant à 0, 95 V et 175 MHz fournit 15 images / s et utilise 412 mW. «C’est un problème qui doit être résolu par ARM», a déclaré la professeure Cécile Belleudy au laboratoire I3S de l’université.

n

"Nous n'avons pas vu la méthodologie qu'ils utilisaient pour l'évaluation, nous allons donc l'examiner au cours des deux prochaines semaines, mais nous avons effectué cet exercice en interne et les échelles de puissance avec le nombre de processeurs", a déclaré Eric Lalardie, responsable régional des ventes et du développement commercial d'ARM.

«Ils utilisaient la puce de test à quatre noyaux lancée en 2005, qui ne permettait pas de débrancher les processeurs individuels, et la bande passante vidéo de la carte d’évaluation que nous connaissons pose également problème, a-t-il déclaré.

Les puces arrivent sur le marché